Le Thalassa, bijou technologique d’Ifremer

Le Thalassa, deuxième bâtiment du nom consacré à la recherche halieutique, c’est-à-dire à la science de l’exploitation des ressources vivantes aquatiques, est un navire océano- graphique hauturier propriété de l’Ifremer, l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer. Construit à Dieppe par le chantier Manche Industrie Marine, il est le fruit d’une collaboration entre l’Ifremer et son homologue espagnol, l’IEO (Instituto Español de Oceanografia). Il commence ses missions en 1996 et a notamment pour objectifs l’étude de l’écologie des populations, l’évaluation des espèces exploitées, l’étude de la distribution spatio-temporelle des ressources marines, des techniques de captures et de transformation des produits et de l’océanographie physique. Il peut compter jusqu’à 25 scientifiques de tous horizons à son bord, qui, occasionnellement, mettent en œuvre le robot téléopéré Victor 6000, un équipement à la pointe de la technologie qui permet notam- ment d’étudier les profondeurs océaniques jusqu’à 6 000 mètres, capable de surveiller et analyser les zones d’études, récolter des données et même mener des opérations sur des épaves sous-marines.

CARACTÉRISTIQUES:

Construction : 1996
Port d’attache : Brest
Longueur : 73,65 m
Largeur : 14,90 m
Tirant d’eau : 6,10 m