Sir Robin Knox-Johnson rejoint Olivier de Kersauson en tant que parrain de Brest 2016

Avec Olivier de Kersauson, les fêtes maritimes de Brest disposait déjà d’un ambassadeur de marque depuis plusieurs éditions. Pour 2016, afin de saluer nos voisins britanniques en tant que pays invité, l’organisation a proposé à une autre légende de la course au large d’embarquer dans l’aventure. Un parrain et quel parrain puisqu’il s’agit de Sir Robin Knox-Johnson dont les exploits océaniques restent gravés dans la mémoire de plusieurs générations de marins. Présent au Nautic de Paris sur le stand des fêtes maritimes, le skipper londonien s’est déclaré ravi de rejoindre l’équipage de Brest 2016.

Lorsque l’on évoque le nom de Robin Knox-Johnston, on pense immédiatement à la performance extraordinaire qu’il a réalisée en 1968. Cette année là, en devenant le premier homme à accomplir un tour du monde en solitaire et sans escale (après 312  jours de mer), le Londonien est entré dans la légende. Depuis, il n’a eu de cesse d’enfoncer le clou. La preuve ? Entre 1970 et 1977, il a remporté deux fois la Round Britain Race, la Le Cap – Rio puis deux étapes de la fameuse Whitbread  à bord du maxi yacht Condor aux côtés de Peter Blake. Blake avec qui, en 1994, il a également décroché le Trophée Jules Verne, en 74 jours 22 heures et des poussières. Cet exploit lui vaudra d’ailleurs le titre de Marin de l’année ISAF. Mieux il lui offrira l’honneur d’être anobli par la reine d’Angleterre l’année suivante, en 1995. Pas du genre à se reposer sur ses lauriers, le skipper britannique s’est lancé le défi de repartir pour un nouveau tour du monde en solitaire en 2006, dans le cadre de la Velux 5 Oceans. Non seulement il a réussi son pari mais en prime, à 68 ans, il est devenu le navigateur le plus âgé à boucler une circumnavigation en solo. Il a impressionné encore plus, en 2014, en venant à bout de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe sur son 60 pieds Open Grey Power malgré ses 75 printemps. Sir Robin Knox-Johnson insatiable ? A coup sûr !