L’Oosterschelde, aux quatre coins du monde

L’Oosterschelde

Construit en 1918 aux Pays-Bas, l’Oosterschelde a longtemps navigué sous pavillon allemand,transportant des centaines de tonnes de marchandises. Entre l’Afrique, la Méditerranée et l’Europe du Nord, ce trois-mâts goélette a chargé dans ses cales des harengs salés, des céréales, des légumes, du bois... Il a plusieurs fois changé de nom et de pavillon pour finir sa carrière marchande en mer Baltique, transformé en cargo, dépourvu de ses mâts mais avec une tour d’observation. Dans les années 90, il est racheté par son pays d’origine dans le but de le restaurer sous sa forme initiale. Grâce à la Sailing Ship Fondation de Rotterdam et le concours de musées maritimes qui entreprennent des recherches historiques approfondies, l’Oosterschelde retrouve son identité. Il devient ainsi le dernier trois-mâts goélette de la flotte néerlandaise encore opérationnel. Classé monument historique, il possède une grande valeur culturelle et historique. Son ancienne cale abrite désormais un salon avec bibliothèque, cheminée, piano et bar. Il accueille jusqu’à 24 personnes à bord pour des voyages au long cours qui le mènent en Asie, au cap Horn, en Antarctique ou en Arctique.

 

CARACTÉRISTIQUES:

Construction : 1918
Port d’attache : Rotterdam
Longueur : 50 m
Largeur : 7,50 m
Tirant d’eau : 3,20 m
Voilure : 895 m2