Le Marité, terre-neuvier normand

Ce trois-mâts goélette a été construit à Fécamp, port de départ des morutiers pour de longs mois de campagne de pêche. Il a été récemment entièrement restauré. Baptisé du diminutif du prénom Marie-Thérèse, la fille de l’armateur et marraine du bateau, le Marité est lancé en 1923 pour la pêche à la morue sur les bancs de Terre-Neuve et au large de l’Islande et du Groenland. Ce voilier en bois va être transformé par de nombreux propriétaires et même désarmé pour devenir un bateau à moteur. Il effectue alors du cabotage entre les îles Féroé et le Danemark. Promis à la démolition, il est racheté par un Suédois qui l’adapte à la croisière. Rebaptisé, en 1992, Bla Marité af Pripps, il remporte quelques courses de grands voiliers. Le Marité retrouve son nom et son pavillon d’origine en 2004 et devient le plateau itinérant de l’émission télévisée Thalassa. À partir de 2006, il bénéficie d’importants travaux de rénovation effectués à Saint-Vaast-la-Hougue et à Cherbourg avant de gagner Granville, son port d’attache actuel. Il a repris la mer en 2012 et participé aux Fêtes Maritimes Internationales de Brest avant de mettre le cap sur Londres pour les Jeux Olympiques d’été.

CARACTÉRISTIQUES :

Construction : 1923
Port d’attache : Granville
Longueur : 47 m
Largeur : 8 m
Tirant d’eau : 4,20 m
Voilure : 650 m2.