Digue Florence Arthaud, comme un appel de la mer

Elle était surnommée « la petite fiancée de l’Atlantique » et reste, à ce jour, la seule femme à avoir remporté le Route du Rhum. Florence Arthaud ne reculait devant rien et surtout pas devant les défis en mer. Elle était de la trempe des Peyron, Monnet, Kersauson aux côtés de qui elle écuma, en tant qu’équipière ou de concurrente, tous les océans du globe.

Tragiquement disparue dans un accident d’hélicoptère en mars 2015, Florence Arthaud est gravée dans le cœur de toutes et tous comme une navigatrice d’exception, une femme éprise de liberté.

 

Les Fêtes Maritimes et la ville de Brest lui rendent hommage aujourd’hui. La cérémonie s’est tenue au Moulin Blanc cet après-midi en présence d’Olivier de Kersauson, d’Eugène Riguidel et de Didier Ragot, amis et frères d’aventures océanes de la navigatrice.

 

Tandis que l’on jetait des poignées de pétales à l’eau, Eugène Riguidel, bon pieds bon œil, accostait sur la jetée à bord de « La Florence », avant de rejoindre l’assistance pour une cérémonie simple mais non moins émouvante. 

La digue de la capitainerie du Moulin Blanc porte désormais le nom de Florence Arthaud, et ce n’est que justice envers celle qui « aimait Brest et y avait ses habitudes », comme l’ont rappelé François Cuillandre, Maire-Président de Brest métropole, et Eugène Riguidel. Pour Olivier de Kersauson, cette dénomination est comme « une trace forte qu’elle nous laisse. Une digue, c’est un point de départ vers la mer. Ça lui aurait plu ».