Une bande de Zap’h sur Brest 2016

 

Après un an de formation, les 27 jeunes Zap’h affichent un large sourire sur les quais de Brest 2016. Et pour cause, ils peuvent être fiers de leur travail : une chanson, un court-métrage, une BD et diverses actions dans la communication et l’événementiel. 

 

Communion de compétences au service des jeunes

Initié par BMH dans le cadre des chantiers jeunesse, le projet Zap’h avait pour but de responsabiliser et professionnaliser des jeunes de 14 à 17 ans autour de projets structurants. Tout au long de l’année, les jeunes ont été guidés par les animateurs des maisons de quartier de Bellevue, Pen Ar Créach, Kerourien et Val Hir. Afin de mener à bien leur travail, ils ont reçu le soutien de professionnels et de célébrités tels que Yvan Le Bolloc’h, le dessinateur Kris, les réalisateurs Fabien Migliore et Simon Pensivy et l’équipe de l’agence Rivacom. 

 

Une fierté partagée

L’autre motivation des jeunes Zap’h était de savoir que leurs réalisations ne resteraient pas dans un carton. Le stand Zap’h implanté au Parc à chaînes tout au long des fêtes maritimes témoigne de la belle dynamique du projet et de l’investissement que chacun a pu y mettre. Le court-métrage intitulé « Le large » sera présenté au prochain Festival du court métrage de Brest. Les chanteurs rejoindront Yvan Le Bolloc’h ce soir sur la Grande Scène pour chanter à ses côtés le morceau « El niño del finisterio » et la BD « Zapaches » a d’ores et déjà été éditée à 3000 exemplaires.

Pour Mylène Le Traon et Jean-Baptiste Moysan, respectivement Directrice Générale adjointe et Directeur de la communication de BMH, « l’objectif Zap’h est atteint. Nous souhaitions responsabiliser les jeunes, leur faire découvrir des métiers et les inciter à prendre des initiatives. Comme eux, nous sommes extrêmement fiers de présenter des réalisations de qualité. Professionnellement et humainement, c’est une grande satisfaction ! ».

 

Un tremplin pour l’avenir

Au-delà des réalisations à proprement parler, le projet Zap’h vise un objectif à long terme, à savoir la possibilité pour les jeunes de valoriser leurs compétences dans le cadre de leur future recherche d’emploi. Pour ce faire, il leur sera remis un kit compilant l’ensemble de leurs réalisations et mettent en lumière l’étendue de leur investissement en termes de temps et d’énergie.