Les anciens voiliers de travails

Découvrez des voiliers de 8 à 15 mètres qui témoignent des divers labeurs maritimes d’antan et des différents métiers de la mer : ce sont des embarcations souvent restaurées ou reconstruites à l’identique par de petits chantiers navals traditionnels ou des associations. Plusieurs d’entre eux ont d’abord transporté du bois, du vin, des oignons ou encore du sel et diverses denrées. Certains ont même subi des reconversions variées, comme le transport du sable, ou ont essuyé de profonds changements techniques à l’arrivée de la motorisation. Dans cette flottille du travail de la mer à l’ancienne, retrouvez les coquilliers de la Rade, des embarcations rapides qui n’ont pas leur pareil pour virer de bord, des caseyeurs (pêche aux casiers des homards, tourteaux, étrilles et autres délices de la mer), ou encore des goémoniers. Pêche, bornage, transport de personnes ou de marchandises, pilotes et remorqueurs : chacun de ces voiliers dévoile les anciens gestes de métiers traditionnels, différents selon les régions et les mers du monde. Harenguiers de la Baltique, morutiers portugais, les anciens voiliers de travail parade maintenant fièrement dans la Rade, profitant de leur retraite bien méritée pour initier leurs passagers aux vieux métiers de la mer.

Les anciens voiliers de travail présents : coquilliers, caseyeurs, goémoniers, ligneurs, oyster boats, smacks et pilotes, cotres auriques, sinagos et chaloupes au tiers.